Publié par MARIF

L'articulation, la prononciation, la diction. Trois mots qui expriment la façon dont nous parlons pour nous faire comprendre.

1.   La prononciation est la manière dont on prononce les sons du langage.

Quand une personne a du mal à se faire comprendre, c'est sa prononciation qui pose problème, et non son articulation.

2. Cette précision est plus importante qu'il n'y paraît. Pourquoi ?

      - Parce que lorsqu'on demande à quelqu'un de mieux "articuler", cette personne se met à grimacer, à ouvrir exagérément la bouche,  à tendre ses commissures vers l'arrière, et à crisper sa langue.

Cela engendre rapidement des problèmes vocaux, le laynx étant alors tendu, des difficultés  respiratoires, car on n'est plus dans un flux naturel mais contraint, et cela n'améliore pas la prononciation, puisque la langue est crispée.

Or, c'est la langue qui prononce les consonnes comme le "L", "T", "D", "GN", "G" et "K", et elle intervient pour le "Z", "S", "N", "R", et enfin le "Y" : une langue crispée n'a pas l'agilité requise pour les prononcer distinctement.

3. Pour qu'une personne soit comprise, il faut qu'elle prononce correctement les mots, en particulier, les consonnes.

Comment sait-on qu'on a bien prononcé les mots ? En s'écoutant.

     - En effet, l'oreille du petit enfant, a tout d'abord entendu les mots, puis, elle a appris à les vérifier quand l'enfant essaie de parler, par un feed back permanent.

     - Si la personne ne s'écoute pas, le feed back n'a pas lieu, ou de façon incomplète. La personne n'a donc pas conscience d'avoir mal prononcé les mots.
La communication devient alors difficile.
La personne se sent incomprise, ou bien on lui fait remarquer qu'on ne la comprend pas, ce qui sape sa confiance en soi.

4. Peut-on améliorer ce feed-back?

Oui, ce feed-back est ce qu'on appelle l'écoute, et elle peut être améliorée.

     - Pour savoir si c'est le cas, la première démarche consiste à effectuer le test d'écoute, mis au point par le Dr Tomatis. Lors du test d'écoute, différents paramètres vont nous renseigner sur la capacité de l'oreille à percevoir la prononciation des mots.

A partir du bilan effectué lors du test d'écoute, nous pourrons proposer un programme d'écoute et des séances de travail de la voix, adaptés aux problèmes rencontrés, pour permettre une meilleure expression orale .

 

En savoir plus

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article