Publié par MARIF

Les mots "Voix" et "Naturelle" demandent une explication: chacun met derrière un mot un sens qui lui est propre, parce qu'une image se forme avec ce mot, et cette image a été façonnée par l'éducation reçue, les lectures, les personnes rencontrées...

 

Ainsi le mot "naturel" est-il un des plus compliqués à utiliser, tant il fait référence à des choses différentes pour chacun.

Alors pensez donc : voix naturelle !! La voix, qui serait pour certains une "voie", et le "naturel"...

 

J'ai lu un article dans lequel le grand chanteur R. Alagna dit:
« Les gens ont l'air de croire que je chante par un coup de baguette magique, que je suis monté sur une scène d'opéra et que je n'ai eu qu'à ouvrir la bouche. C'est le contraire !
Ma voix est le résultat d'un long travail qui n'est pas terminé. La voix naturelle n'existe pas. J'ai forgé ma technique en observant les autres et en apprenant à me connaître ; ... N'oublions pas que chacun a une identité vocale."

 

Voilà : il utilise l'expression "identité vocale", c'est ce que j'appelle "voix naturelle", tout simplement. Il suffit de se mettre d'accord sur le sens des mots !

Il est bien évident que le chanteur d'Opéra ne chante pas sur scène avec une voix non travaillée, mais il a une voix naturelle bien à lui, il est en accord avec son identité vocale, celle que la "nature" lui a donnée, et qui dépend de sa morphologie, entre autres.

 

C'est cette identité vocale que je propose de trouver, ou de retrouver, et cela va de pair avec la recherche du son fondamental, celui que produisent les cordes vocales d'une personne, lorsqu'elle est détendue, et qu'elle ne cherche ni à imiter quelqu'un, ni à obéir aux injonctions diverses ( parentales, sociétales, culturelles...)

Une voix qui ne fonctionne pas bien, est avant tout une voix naturelle, une identité vocale, que la personne refuse. Inconsciemment, elle refuse d'entendre cette voix, son oreille s'est fermée à certaines fréquences contenues dans sa voix.

Certaines femmes refusent leur grave, certains hommes refusent leur aigu, ou vice versa, pour des raisons diverses, " le grave ne serait pas féminin", "l'aigu ne serait pas viril"... et autres préjugés.

 

Ecouter sa voix, la connaître dans toute son étendue, l'utiliser, s'amuser avec, sans jugement limitant : voilà ce que j'appelle

découvrir sa voix naturelle.

 

Ensuite, il sera facile de la travailler pour l'amplifier, pour chanter, pour donner des conférences, ou des cours devant 30 élèves !

 

Si vous cherchez à la découvrir, à l'amplifier, à l'utiliser efficacement, je vous propose une méthode:  En savoir plus

Commenter cet article