Publié par MARIF

Certains facteurs autres que la technique vocale sont à prendre en compte concernant la fatigue vocale, l'aphonie, ou l'extinction de voix: par exemple, l'acoustique du lieu dans lequel la personne est amenée à parler ou chanter.


Bien des éléments matériels modifient les caractéristiques acoustiques d'une salle, absorbent plus ou moins tel ou tel niveau de fréquences, et ramènent à l'oreille de l'orateur un son différent de celui auquel il a coutume de référencer sa voix.


Le chanteur ou le professionnel formé s'adapte aux différentes acoustiques, mais pas l'amateur, ou celui qui doit parler dans son milieu professionnel, alors qu'il n'est pas un orateur.

L'acoustique d'une salle va changer en fonction:
- Du nombre de spectateurs : si la personne s'entraîne dans la même salle vide, elle sera destabilisée lorsqu'ell va se remplir.

- Des ouvertures, portes, fenêtres, ouvertes ou fermées

- Des rideaux aux fenêtres, des tapis au sol, du revêtement de mur, moquette, etc, plus ou moins absorbant


- De la sonorisation et des retours sur scène, plus ou moins bien réglés


Celui qui connaît sa voix, qui en perçoit les richesses harmoniques et les paramètres de fonctionnement ne se laisse pas piéger par ces phénomènes acoustiques EXTERIEURS à soi.

 

D'où l'importance de travailler son écoute, être en lien avec son oreille interne : pour éviter de s'en remettre seulement au seul jugement de ce qui est entendu à l'extérieur de soi.

 

En savoir plus sur l'écoute de sa voix

 

 

Commenter cet article