Publié par MARIF

Entreprendre : de nombreuses personnes souhaitent aujourd'hui entreprendre, reprendre une entreprise, ou en créer une, et hésitent.

Quelles sont les raisons d'hésiter ? On nous dit que ce sont les croyances, les freins, les doutes, les peurs, le manque de confiance en soi, qui nous font hésiter.

En savoir plus sur le manque de confiance en soi

 

   Mais comment reconnaître les raisons de s'inquiéter qui sont réelles, de  celles qui sont simplement des freins psychologiques, ou des des croyances?

Au moment de se lancer dans une entreprise, il est important surtout aujourd'hui de savoir faire le tri, afin de ne pas prendre de risques inconsidérés.

Comment faire le tri ?

Je vais parler d'une attitude qui engendre des doutes, des peurs, des croyances non fondées. Afin de comprendre comment y remédier, comment changer.

 

Les doutes, les peurs, les croyances viennent d'où?

 

   Essentiellement de l'éducation reçue. L'éducation des jeunes peut provoquer des doutes ou au contraire renforcer la confiance en soi.

   Cette éducation est reçue par l'intermédiaire de l'oreille : l'enfant, le  jeune adolescent, écoute ce qu'on lui dit, et agit en conséquence. Si son écoute est perturbée, il peut installer des croyances, et des doutes.

 

Qu'est-ce qu'une écoute perturbée ?

L'écoute est perturbée lorsque les informations qui arrivent à l'oreille ne sont pas traitées dans le bon hémisphère, ou le sont de façon trop différente à gauche et à droite.

Ex:  Si l'oreille gauche entend plus fort, ou de façon très différente de l'oreille droite: la personne aura tendance à être plus émotive, plus stressée.

 

Ces difficultés se ressentent au moment d'entreprendre : la personne n'arrive pas à prendre des décisions, elle doute, elle demande aux autres leur avis, et n'en suit aucun, elle se sent stressée, inquiète.

- Si l'écoute osseuse (interne) est beaucoup plus forte que l'écoute aérienne (externe): la personne sera "dans sa bulle", avec des difficultés à vivre dans le monde extérieur, des difficultés pour focaliser son attention.

- Si l'écoute aérienne domine, la personne s'en remet aux autres, et n'écoute pas ses propres besoins, ses envies, ses compétences.

- Ces divers paramètres peuvent exister en même temps, et créent différents problèmes.

 

Il est possible de ré-équilibrer l'écoute, gauche-droite, et interne-externe : c'est le but des programmes d'écoute et du travail vocal de la méthode Tomatis®.

En savoir plus sur le cerveau et l'écoute

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article