Publié par MARIF

Chanter, danser, apprendre la musique, stimuler son cerveau!

Tout est dans le titre ! Le chant est une source de plaisir, surtout pour tous ceux qui "chantent faux" au début, et qui au fur et à mesure découvrent leur voix, la font vibrer, et, après ouverture de l'oreille, chantent enfin juste !

Le plaisir est une récompense pour le cerveau: celui-ci va donc mémoriser ce bon fonctionnement.

Lorsqu'on veut obtenir un changement, il faut proposer une récompense au cerveau, sinon il va avoir tendance à éviter le changement.

Le chant est éducatif également:

- Le chant demande de l'attention et la focalise, donc améliore la concentration

- Le chant demande un corps tonique: on va donc améliorer la posture

- Le chant fait respirer: on va développer la respiration

- Le chant rythmé va développer la motricité

- Les textes chantés vont relier l'émotion à la voix: nous allons faire passer l'émotion, la vivre

- Le chant développe l'écoute

Mon premier article en 2006 était celui-ci.

Vous pouvez le lire pour vous convaincre de l'utilité d'apprendre à chanter !

La ré-éducation de l'oreille est néanmoins utile ou même nécessaire lorsque l'écoute n'est pas assez efficace.

- Lorsque l'oreille gauche et l'oreille droite ne travaillent pas avec la même intensité, on aura une information tronquée

- Lorsque l'oreille interne et l'oreille externe ne travaillent pas en équilibre, on aura une personne "dans sa bulle ", ou au contraire "distraite en permanence par l'extérieur"

- Lorsque l'oreille s'est fermée à certaines fréquences, il est alors impossible à la personne, même avec un travail acharné, de chanter juste, car son oreille n'entend tout simplement pas certaines fréquences.

Le même problème existe pour la prononciation des consonnes comme les "S", "Z", "CH", "J" : si l'oreille ne cible pas bien les fréquences aiguës, la personne aura du mal à prononcer ces consonnes. Inutile de pratiquer des exercices fastidieux.

Il faut donc ré-éduquer l'oreille avant même d'apprendre à chanter, avant même d'aller travailler sa prononciation.

Cette pédagogie de l'écoute ne demande pas d'effort intellectuel, pas de leçon à apprendre, le cerveau reçoit une information nouvelle, en détente: cela lui procure du plaisir, en plus de la récompense liée à la nouveauté, il va donc assimiler facilement.

La seule contrainte: effectuer en détente les sessions d'écoute, prendre du temps tous les jours pendant des périodes de 15 jours à renouveler au moins 3 fois. Puis trouver du temps pour venir apprendre à utiliser sa voix parlée, et chantée, avec une nouvelle écoute.

Plus d'infos sur le programme Ecoute et Voix

Commenter cet article