Publié par MARIF

J'admets que le titre est un peu provocateur, mais.... j'explique : les cordes vocales ne sont pas "l'organe de la voix". L'organe de la voix est l'appareil phonatoire, un ensemble, constitué de :

- l'oreille ou plutôt l'écoute

- le diaphragme

- les muscles abdominaux

- les cordes vocales

- la boîte crânienne

- les os du squelette y compris les dents

- la langue pour prononcer les mots

Et c'est uniquement quand tout ceci fonctionne ensemble efficacement que la voix peut parler ou chanter des heures sans se fatiguer.

Un peu comme l'appareil digestif, constitué de plusieurs organes qui ont chacun leur rôle. Si un d'eux ne fonctionne pas ou mal, la digestion est mauvaise.

 

Fonctionner efficacement cela veut dire:

1. Une bonne écoute: les articles sur l'écoute de ce blog expliquent ce qu'est l'écoute. Sans un cerveau qui analyse les fréquences entendues et celles produites par le sujet, il n'y a pas de voix.

2. Un diaphragme non crispé

3. Des abdominaux qui entrent en jeu quand il faut, et pas n'importe lesquels

4. Un squelette vibrant, et pour cela détendu

5. Une langue agile, et non crispée comme un bout de bois dans la bouche

 

Les pathologies du larynx liées à la voix, dysphonie, aphonie, nodules, polypes... vont s'expliquer plus facilement une fois établi ce fait: le larynx est un sphincter.

Pourquoi? Parce qu'un sphincter agit de façon réflexe: nous n'avons donc aucun "contrôle" des cordes vocales, le croire est une erreur énorme, qui conduit à bien des problèmes.

On ne maîtrise jamais le larynx, il fait ce pour quoi il a été créé : il se serre en cas de danger.

 

Les pathologies du larynx liées à la voix ou problèmes vocaux :

Les serrages vocaux se produisent lorsque la personne pense à tort ou à raison qu'elle est en danger.

La majorité des pathologies du larynx est la conséquence de dysfonctionnement de la voix, en tant qu'ensemble vocal, et non la cause.

1. Une des causes est : la personne envoie inconsciemment un signal de danger à son cerveau, qui envoie à son tour un signal électrique aux muscles du larynx, les cordes vocales, qui par réflexe devant le danger, se serrent.

 

Cette notion de danger est souvent la cause des voix qui ne montent pas dans l'aigu. Bien entendu, le sujet ne court aucun danger, mais son inconscient le croit. Pour des raisons diverses, qui peuvent aller du souvenir d'un père brutal qui crie, à la peur de devenir adulte, en passant par toutes sortes de craintes ou de hontes.

 

Lorsqu'il y a danger, que faisons-nous? Nous respirons différemment. Notre diaphragme ne travaille plus dans le relâchement, il n'est plus libre de son mouvement. Les muscles abdominaux vont envoyer une pression d'air excessive sur les cordes qui vont donc s'ouvrir pour laisser passer cet air, afin d'éviter le "claquage" musculaire.

A force de parler ou chanter avec cette sur-pression d'air, il va se produire des nodules, ou une inflammation qui donnera ces voix "enrouées" que l'on connaît, la personne ne pourra plus chanter "piano", car ses cordes vocales ne s'accolent plus aux endroits enflammés.

 

Plus la personne veut intervenir sur sa respiration pire c'est : en effet, les banalités qu'on lit partout sur la "respiration abdominale" conduisent fréquemment au forçage vocal. Car les gens en déduisent qu'il faut envoyer l'air avec des abdos puissants pour chanter : or cela ne fait que donner une sur-pression d'air néfaste sur les cordes, surtout celles des débutants. On doit muscler d'abord, et renforcer, avant de chanter fort. Pour cela, il faut commencer sans pression aucune. Cela s'apprend auprès de professionnels qui savent de quoi je parle.

 

2. Une autre cause à ce forçage vocal : une écoute déficiente.

En effet, la personne qui ne s'entend pas bien, aura tendance à parler ou chanter plus fort pour s'entendre, et va forcer sur sa voix, car son oreille lui donnera une réponse faussée : son oreille va lui dire que sa voix est trop faible parce qu'elle ne l'entend pas. Elle va faire un effort démesuré par rapport au résultat.

L'inverse est vrai : les personnes qui s'entendent très fort à l'intérieur, parlent très faiblement .

( Chanter juste ou faux est aussi un problème d'écoute: le cerveau n'envoie pas le bon signal aux cordes vocales, qui, donc, ne vibrent pas à la bonne fréquence. Pourquoi le cerveau se trompe-t-il ? C'est ce qu'on appelle la distorsion de l'écoute. )

 

A ce propos, une anecdote montrant ce que l'incompétence peut entraîner :

Il y a peu de temps une personne qui disait chanter faux a été voir son médecin qui lui a dit:

"vous avez les sinus enflammés, donc, les cordes vocales aussi, et c'est pour cela que vous chantez faux. Prenez ces antibiotiques, la sinusite va disparaître, et vous chanterez juste".

La sinusite va sans doute disparaître, les cordes vocales seront en meilleur état, très bien,  mais en tout cas, cela ne la fera pas chanter juste !

Les cordes vocales toutes seules ne chantent pas.

 

Pour résoudre les problèmes de voix il faut donc:

- Chercher ce qui déclenche le réflexe de serrage du larynx
- Acquérir un bon timbre pour se faire entendre: donc développer son écoute, reconnaître les harmoniques développés par l'usage des résonateurs, aimer sa nouvelle voix plus puissante, plus riche.

- Ne plus forcer avec ses abdos

et

- Savoir s'exercer régulièrement avec des exercices appropriés : une personne qui ne chante qu'une fois par semaine à la chorale, n'est pas "exercée". Elle doit donc faire les échauffements du début de séance très sérieusement.

C'est la petite partie du geste vocal qui a quelque chose à voir avec

les cordes vocales !

 

Commenter cet article

Feusier 04/08/2017 07:03

Tres riche article, merci beaucoup.

MARIF 04/08/2017 13:00

Je vous en prie, ravie d'être utile.