Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau

Publié le par MARIF

Norman DOIDGE est psychiatre, psychanalyste et chercheur à l'université Columbia, à New York, où il enseigne également, partageant son temps entre Toronto et New York. Son livre "Les étonnants pouvoirs de  transformation du cerveau" nous montre comment le cerveau peut changer et se transformer par lui-même.
La plus étonnante révolution scientifique du XXIe siècle enfin exposée au grand public ! 

 

N. Doidge et Alfred Tomatis :

Dans son livre, N. Doidge présente A. Tomatis et Paul Madaule dont le "listening center" se trouve à Toronto au Canada.

Contrairement aux idées reçues, nos capacités cérébrales ne déclinent pas passé un certain âge. Bien au contraire, le cerveau humain ne cesse de se régénérer, se développer, évoluer. Les découvertes les plus récentes prouvent qu'il est capable de compenser par lui-même les déficiences et les lésions, de guérir et de pallier nos défaillances.

Pendant des siècles, on a cru que le prix à payer pour la complexité de notre cerveau était qu'il ne pouvait pas se régénérer. Qu'il était incapable de récupérer les capacités mentales perdues suite à des dommages ou maladies.

Avec son livre "The brain way of healing", qui peut se traduire par "Comment le cerveau se guérit", N. Doidge renverse cette croyance quand il explique à quel point les capacités du cerveau sont hautement dynamiques.

Les effets bénéfiques de la musique sur le fonctionnement du cerveau sont étudiés et mis en lumière par les chercheurs en neurosciences. Alfred Tomatis était en avance sur son temps, lui qui s'est servi de la connexion oreille-cerveau pour réparer, guérir, les voix et les personnes : depuis, nous en avons appris beaucoup sur le cerveau.

La méthode Tomatis agit sur le cerveau par le biais de l'oreille interne, en respectant son rythme.

Autrefois, pour être capable de fuir ou chercher de la nourriture sur de longues périodes, il fallait gérer ses ressources énergétiques de manière optimale. Cela explique que notre cerveau maintienne aujourd’hui ce réflexe de ne pas trop en faire.

L'effort doit être fait petit à petit afin que l'habitude s'installe. Le cerveau n'aime pas être brusqué. C'est pour cette raison que les sessions d'écoute sont espacées de périodes d'intégration. En aucun cas il ne faut chercher à aller trop vite, le cerveau ne le tolèrerait pas.

 

Pour en savoir plus sur Tomatis cliquer ici

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article