Apprendre à lire avant 6 ans ?

Publié le par MARIF

"Pourquoi faut-il toujours apprendre à lire aux enfants avant 6 ans ?"

   Cette phrase lue dans un article sur la lecture m'a interpellée, car bien sûr, toutes les études le disent, la période sensible de la lecture est avant 6 ans, l'apprentissage précoce permet un meilleur niveau de lecture, etc.

   Oui mais, nous ne devons pas oublier une chose extrêmement importante : le développement naturel de l'enfant.

   I. Le développement naturel de l'enfant et l'apprentissage de la lecture.

     Si certaines étapes de son développement ne sont pas acquises, il sera alors dramatique de vouloir apprendre à lire à un enfant, car tout simplement son cerveau n'en sera pas capable.   Ce qui veut dire qu'en réalité un certain nombre d'enfants ne sont pas prêts pour l'apprentissage de la lecture à 6 ans, mais plutôt à 7 ans ! Et que tout apprentissage trop précoce va au contraire créer des problèmes, tout comme une maison élevée sur des fondations pas assez solides va se fissurer au fil du temps...

     Toutes sortes de troubles associés aux difficultés scolaires peuvent alors se manifester, et en premier lieu une énurésie persistante, une anxiété profonde, un mauvais sommeil, une fatigabilité...mais aussi une difficulté à comprendre les règles de grammaire, à assimiler l'orthographe, à cause d'un trop-plein d'informations arrivant au cerveau qui ne peut pas tout traiter.

     C'est ainsi qu'on voit des enfants qui cherchent à deviner les mots plus qu'ils ne lisent, et qui, donc se trompent fréquemment, car deviner demande moins d'effort au cerveau.

 

II. Revenons aux fondamentaux que nous donne la pyramide du développement.

La pyramide du développement nous montre les étapes précédant l'apprentissage de la lecture

     La pyramide du développement nous montre les étapes précédant l'apprentissage de la lecture.

Quelles sont ces étapes ?

1. Le socle constitué des systèmes sensoriels : visuel, olfactif, gustatif, proprioceptif, auditif, tactile et vestibulaire.

2. Le développement sensori-moteur : la posture, la conscience des 2 côtés du corps et le schéma corporel, la planification motrice des gestes, la motricité réflexe (sphincter), la capacité à filtrer les stimuli.

* Le vestibule gère la posture, le corps, la motricité réflexe, l'oreille filtre les fréquences auditives, les stimuli auditifs.

3. Le développement perceptivo-moteur : ajustement postural, coordination oeil-main, contrôle occulo-moteur, langage (auditif), fonction d'attention, visuo-spatial.

* Les vestibule gère l'ajustement postural, les mouvements, l'oreille développe le langage et permet l'attention.

Remarquez tout ce qui est relié à l'oreille.

   Donc pour apprendre à lire aisément, toutes les étapes doivent être franchies et on oublie souvent le rôle essentiel de l'oreille.

III. Ce qui est inné : apprendre à parler

   Certaines zones du cerveau sont programmées pour apprendre à parler, et nous avons aussi un héritage physiologique comme les cordes vocales, l'ouïe, le diaphragme. Mais c'est l'apprentissage culturel qui permet le langage, pas la génétique.

IV. Ce qui n'est pas inné : les zones que le cerveau va développer à partir du langage pour apprendre à lire.

   Le cerveau se sert de neurones dédiés au langage pour apprendre à lire. Ce qui veut dire que tous les cerveaux apprennent à lire de la même façon : en recyclant les neurones du langage.

   Alors bien sûr la question qui se pose est la suivante :

V. Peut-on mettre ensemble dans la même classe de CP des enfants de 4 à 7 ans ?

   Absolument : j'ai enseigné dans un conservatoire où j'avais des enfants de 4 à 12 ans dans le même niveau de débutant en formation musicale*. Le petit de 4 ans suivait très bien, ceux qui avaient entre 7 et 9 ans étaient dans la norme, et la plus âgée de 12 ans avait demandé à commencer la musique en 5ème, tout simplement après l'avoir découverte au collège en 6ème !

     Il suffit que les enfants aient à peu près tous le même développement, et surtout au niveau de l'écoute, qui n'est qu'un autre mot pour dire "l'attention". En effet, écouter veut dire "entendre en étant attentif", condition nécessaire à tout apprentissage oral.

*apprentissage de la lecture et de l'écriture musicale, qui peut se comparer à l'apprentissage de la lecture

*****

     A mon avis, ce genre d'affirmation, "il faut apprendre à lire avant 6 ans", risque de déclencher une course encore plus importante qu'elle ne l'est déjà en France, au tout intellectuel, en privant les enfants de classe maternelle, de jeu, de rêverie, d'interactions avec les autres, d'activités créatrices, dessin, musique, modelage, d'écoute (de musique et d'histoires), d'activité sportive et d'activité manuelle, qui elle, est indispensable à l'écriture. La couture est excellente pour se concentrer et  pour préparer la main à l'écriture !

   Si l'école a pour mission d'apporter l'instruction à tout enfant, alors gardons à l'idée que toutes ces activités sont à stimuler justement chez tous les enfants qui n'ont pas d'environnement enrichi à la maison. Et pour pallier un environnement pauvre en stimuli de toutes sortes, il faut bien 2 ou 3 années de maternelle !

   Le défi serait plutôt d'accepter de mélanger des enfants d'âges différents dans le même niveau scolaire, ce qui est possible contrairement à certaines idées reçues !

*****

   Si besoin,  le développement de l'enfant, et particulièrement son écoute, peuvent être stimulés grâce à la méthode Tomatis, stimulation neuro-sensorielle de l'écoute, de l'oreille et de la voix.

   J'exerce en méthode Tomatis® dans l'Hérault, et je me déplace à domicile. Renseignez-vous pour les conditions. Renseignements et Contact.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article