Publié par MARIF

Pour une voix performante
    Une voix qui ne passe pas, qui fatigue, qui se bloque, dans un contexte professionnel, est une voix qui n’a pas été installée avec un bon fonctionnement.
 
Et ce, généralement, après la mue ( entre 13 et 20 ans environ):
    La voix d'un garçon descend d'une octave pendant la mue, celle d'une fille environ d'une tierce, ce qui veut dire que le timbre change, il devient aussi plus grave, plus chaud. C'est une grande transformation d'identité vocale!

    Cela se remarque très vite pour un homme, et les “couacs” d'une mue qui s’éternisent montrent cette difficulté à changer, mais cela est moins évident à identifier pour une femme: combien de femmes connaissons-nous avec une voix aigüe, voire criarde, ou au contraire toute petite, légère? Nous croyons qu’elles ont une “voix haute” alors qu’il n’en est rien: tout simplement, elles n’ont pas vraiment mué, ou plutôt, elles ne laissent pas leur voix de femme exister.

    Ces voix vont fatiguer, surtout si la personne en a besoin pour sa profession: enseignants, cadres en rapport avec la clientèle, conférenciers, avocats...


Quand on se rend compte du problème, fatigue vocale, enrouements à répétition, nodules, il est souvent tard, mais jamais trop tard.
Comment faire pour ré-installer un fonctionnement vocal juste?


- Nous avons besoin dans un premier temps d’une anti-technique vocale: pourquoi?
    Tout simplement parce qu’il ne sert à rien d’exercer une voix sur des vocalises, ou autres exercices, à partir d’un fonctionnement erroné: nous risquons alors d'ancrer par la répétition ce que justement nous voulions éviter, à savoir le mauvais fonctionnement qui amène au forçage vocal, puis à l’aphonie, puis aux nodules, etc.

En savoir plus sur ma méthode pour rétablir la voix naturelle

    - Tout d’abord, un déconditionnement de nos habitudes vocales néfastes, une prise de conscience de tout ce qui amène des tensions dans notre émission vocale, une prise de conscience de notre corps, de son fonctionnement.
     -  En parallèle, une gymnastique des muscles de l'oreille.

    - Nous pratiquerons une respiration naturelle, c'est à dire celle que notre corps utilise dans l'action.
      - Enfin, vous apprendrez à placer votre voix. C’est une image, un mot qui ne parle pas à tous de la même façon, et très souvent, cela induit chez la personne l’envie, et la croyance qu’elle va pouvoir agir directement sur ses cordes vocales, en les “maîtrisant”. Or, rien de plus néfaste que de penser à son cou, ses cordes vocales, pour libérer la voix: au contraire, nous ne devons en aucun cas vouloir agir sur cette zone pour chanter ou parler de façon performante, car l'effort ne se produit pas là.

   
Et enfin, vous apprendrez à connaître votre voix, à l'utiliser, à en varier les effets...
   La méthode de travail sur la voix naturelle va permettre à la personne de recontacter en elle une voix complète, libérée des jugements qui l’entravent, reconstruite à partir de la base, comme une maison sur ses fondations, sur une respiration libre, et sans effort.

 

Cet article est cité ICI

Commenter cet article