Publié par MARIF

15 ans chanteuse professionnelle, flûtiste  et vièliste
Co-directrice des trois ensembles cités ci-après

 
    Mon parcours m'a tout d'abord amenée à interpréter la musique baroque française: après des études classique au conservatoire de Poitiers et à l'Ecole Normale de Musique de Paris en flûte traversière, je me suis intéressée à la musique de Marin-Marais, Hotteterre, Philidor... et tout naturellement en suis venue à changer ma flûte moderne pour une flûte traversière baroque.

    Des stages auprès de musiciens spécialistes  m'ont permis d'aborder puis de me perfectionner dans ce répertoire, d'où la création en 1992 du trio "Les Musiciens d'Aliénor" : formation composée d'une flûte à bec, une flûte traversière et un clavecin. A partir de 1992 et pendant 3 ans, ce trio a joué en concert des oeuvres des 17ème et 18ème siècles français essentiellement, ainsi que du Bach et du Vivaldi. Une chanteuse et une violiste se sont jointes à nous pour quelques programmes (cantates de Bach notamment)

Puis, de la Musique de la Renaissance en quatuor: flûtes à bec, flûte traversière, chant, harpe et percussions. "Les Muses Renaissantes", dirigé par Didier Bucherre et moi même, ont travaillé sur ce répertoire pendant plus de 6 ans, enregistrant deux CD de Chansons et Danses de la Renaissance française. Des concerts, des animations scolaires, des projets pédagogiques et des bals Renaissance ont été portés par cet ensemble.
Ce quatuor s'est élargi ponctuellement avec l'apport d'une viole de gambe, ou d'un récitant, pour des programmes mêlant musique et poésie de la Renaissance.

L'ensemble "Aquila" a ensuite vu le jour: des flûtes toujours, une chanteuse, une vièle, une harpe et des percussions. Cet ensemble a joué pour de nombreux festivals, enregistré un CD de musique médiévale intitulé "Au renouvel du tens", et s'est spécialisé dans l'interprétation des trouvères, et de la musique du 14ème siècle française et italienne. 

A partir de 2000, j'ai poursuivi en solo, donnant des concerts où les pièces de Hildegarde von Bingen tenaient une grande place, à côté de la musique des premiers trouvères, a capella ou en m'accompagnant à la vièle à archet. La vièle m'a tout de suite attirée, comme un retour à mes débuts musicaux au violon.
J'ai continué à travailler avec Les Muses Renaissantes et Aquila  en même temps

De 2001 à 2003, la tournée "Robin et Marion", a été pour moi l'occasion de jouer avec l'ensemble Micrologus, et de jouer la vièle dans une production mêlant le théâtre et la musique, 14 personnes sur la scène, comme un "opéra médiéval", sur les pièces d'Adam de la Halle. Le 13ème siècle est mon répertoire favori, j'ai donc été comblée!

Depuis, ma participation au trio Fidelis Amoris, dirigé par Brice Duisit me permet de chanter les trouvères, les motets polyphoniques, et les auteurs de la toute fin 13ème, début 14ème, avec beaucoup de bonheur, grâce à "l'intuition modale" de Brice. Ces pièces prennent toute leur saveur lorsqu'on sait en restituer la couleur modale, ce mouvement toujours changeant, ces mélodies ornementées, et à ornementer, ces "passages" entre les modes!

En parallèle, la pédagogie m'ayant toujours intéressée, j'ai fait des rencontres qui m'ont permis d'approfondir ma connaissance technique et psychologique de la voix.

C'est ainsi que depuis 2005 je propose à plein temps des cours, séances de travail sur la voix, travail de la voix, chant, et aussi chant grégorien et répertoire médiéval, improvisation et jeux vocaux puisque la musique médiévale m'a amenée à improviser, des ateliers polyphoniques en petit ensemble.
 
La compétence accumulée est aujourd'hui au service de toute personne se posant des questions sur sa voix.

Depuis 2011, je propose la méthode Tomatis® en complément des cours de chant, ce qui permet des progrès plus rapides.

Commenter cet article