Parcours et pédagogie Marie France Duisit à Tours.

Publié le par MARIF

Consultante Méthode Tomatis.

Chef de choeur formée par P. Caillard.

Diplômée de l'université Paris VIII : licence Département Lettres et Arts.

Diplômée de l'Ecole Normale de Musique de Paris et du Conservatoire de Poitiers : violon, flûte traversière et musique de chambre.

Spécialisation musique baroque, renaissance et médiévale.

Formation de base en technesthésie.

Formation aux danses baroques, danses de la Renaissance et traditionnelle.

Formation chant et violon traditionnels auprès de Catherine Perrier et John Wright.

Formation au Centre de musique médiévale de Paris (4 ans)

Chanteuse, vièliste et flûtiste professionnelle.

    La pédagogie du chant, de la musique, du travail de la voix, m'intéresse depuis longtemps.

Mon parcours personnel et professionnel a beaucoup influencé ma pédagogie, ou devrais-je dire, la façon dont j'accompagne les personnes à la recherche de leur voix(e).

   Il faut retourner en arrière, lorsque j'avais 24 ans, après l'obtention d'un prix de solfège au conservatoire de Poitiers, du diplôme de fin d'études en flûte traversière et musique de chambre de l'école Normale de musique de Paris, et de la licence d'Education Musicale à dominante chant choral et direction de choeur de l'université Paris VIII. et alors que j'ai commencé à enseigner... comme on m'avait enseigné.

    J'ai tout d'abord enseigné une dizaine d'années, en conservatoire, écoles de musique, écoles primaires et collèges. J'y ai enseigné la musique générale, la formation musicale, le chant choral, la flûte, la musique d'ensemble, j'ai dirigé des chorales d'enfants et d'adultes...

    J'ai cherché ensuite à sortir du carcan, à trouver d'autres voies, à expérimenter d'autres possibilités de progrès, aidée en cela par le directeur de mon conservatoire, assez large d'esprit pour me permettre de proposer un enseignement musical uniquement oral aux enfants de 5 à 7 ans.
    Ainsi, après 1 ou 2 ans d'initiation à la musique sous forme de chant, écoute active (reconnaissance des instruments, des styles), jeux rythmiques, danse, etc, ces enfants entraient en classe de solfège et d'instrument avec une base solide à partir de laquelle il leur était facile d'intégrer les notions de lecture et d'écriture de la musique. (Mon principe est celui de l'apprentissage de la lecture inspirée par la méthode Suzuki : un enfant qui ne parlerait pas avant d'apprendre à lire aurait quelques difficultés avec la lecture)

    Le parcours professionnel dont je parle dans un autre article ne prenait en compte que mes années de chanteuse-instrumentiste. Ici, je vais détailler un peu ce qui m'a amenée à créer ma propre pédagogie, ce qui fait que mes "élèves" progressent à n'importe quel âge : mon enthousiasme, mon refus de l'échec, mon parti pris que le "don" n'existe pas, ou ce qui revient au-même, que toute voix peut se révéler douée.



 

Mon parcours donc en quelques phrases :

1ère partie
Formation musicale classique en violon et flûte traversière au conservatoire de Poitiers, et à l'Ecole Normale de musique de Paris.

Formation universitaire  à Paris VIII : en plus du cursus classique,  une dominante direction de choeur, chant choral, et aussi danse, taï chi chuan, acrobatie, techniques d'animation, ethnomusicologie, jazz,  avec des professeurs aux parcours et personnalités impressionnants, qui m'ont fait connaître d'autres horizons.

En bref : de bonnes bases !

2ème partie :  spécialisation avec ouverture et connaissance d'autres domaines touchant le corps et le souffle
    Une formation vocale classique. J'en ai acquis la connaissance des problèmes qui peuvent survenir aux cordes vocales, leurs causes, et aussi la façon d'y remédier.

   Une solide technique vocale, enrichie par la suite au contact des divers formateurs auprès de qui je me suis spécialisée, ce qui m'a permis de vivre de ce métier pendant 15 ans en gardant une voix saine, même en chantant dans des conditions difficiles comme à l'extérieur.

    Des formations pour m'ouvrir à d'autres approches : en chant, mais aussi dans d'autres domaines comme le tai chi chuan, le Ki kong, le yoga ou l'équitation, qui m'ont amenée une bonne connaissance de la respiration en particulier, et de ce qui nous fait mal ou bien respirer.

 

3ème partie : pendant 15 ans


    Une vie professionnelle de chanteuse spécialisée en musique de la Renaissance et du Moyen-Age. Ceci a été déterminant, car en effet, on ne chante pas ce répertoire avec une voix lyrique d'opéra. Pourquoi ? Parce qu'au Moyen-Age, et jusqu'au 16ème siècle, le texte prédomine. Il faut donc chanter avec une voix qui permette au texte d'être compris.
    Cette particularité m'a amenée à travailler sur ma voix "naturelle", afin de prononcer le texte de façon intelligible. Cette recherche m'a permis de rencontrer Rebecca Stewart, avec qui j'ai travaillé sur la modalité, et sur la voix, de façon complètement nouvelle, à partir des travaux menés aux Etats-Unis dans les écoles de théâtre, pour ouvrir les voix sans artifice.

Mon souhait de vivre du chant s'est concrétisé pendant 15 ans au sein du quatuor professionnel "Les Muses Renaissantes", spécialisé en musique baroque, musique de la Renaissance et du Moyen-Age. J'ai participé ensuite au trio "Fidelis Amoris" dirigé par Brice Duisit, et au "Jeu de Robin et Marion", une production de la Fondation Royaumont.

Mes recherches sur l'interprétation de la musique médiévale (en particulier le répertoire des trouvères) m'amenèrent à étudier la "voix naturelle", celle qui nous permet de chanter des textes en restant compréhensibles, dans le medium de notre tessiture. Cette recherche fut menée conjointement à un travail en profondeur : la voix nous représente, elle est le vecteur de nos idées, elle nous sert à nous exprimer, elle représente notre identité et véhicule nos émotions.

Des livres comme "Le chant de l'Etre" de S. Wilfart, "Freeing the natural voice" de K. Linklater, trouvèrent écho par rapport à ma pratique. Les principes de la méthode Alexander se retrouvent naturellement dans mon enseignement, car je les ai constatés dans ma pratique vocale. J'ai ajouté à ces enseignements, un travail personnel de 10 années, pour approcher de plus près les difficultés vocales et leurs solutions.

Une formation de base à la technesthésie, la pratique du tai chi chuan, de la danse (indienne, renaissance et baroque, traditionnelle) et de l'équitation viennent compléter ce parcours en ancrant la voix dans le corps.

C'est donc le fruit de 15 années de formation et 25 années de travail sur la voix, qui me permet aujourd'hui de proposer une formation vocale personnelle, sous forme de cours réguliers ou stages, s'adressant aux personnes de tout âge désirant apprendre à chanter, ou ayant des problèmes avec leur voix, aux enseignants, ou à toute personne ayant à parler dans son cadre professionnel, mais aussi aux choristes amateurs qui malheureusement l'utilisent souvent mal, et aux professionnels qui cherchent à sortir d'une routine.


Depuis 2011, je suis consultante "Ecoute et Voix" :   je propose la méthode Tomatis®, en lien avec le travail de la voix.

 

Publié dans Qui suis-je?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article