Publié par MARIF

L'oreille et l'écoute sont deux choses différentes 

 

Lorsque quelqu'un chante faux, il lui vient tout de suite à l'idée que son oreille est déficiente, ou bien qu'il "n'a pas d'oreille".

Or, si cette personne entend normalement, son oreille entend, mais, elle ne lui donne pas les bonnes informations.

1. On peut avoir une bonne oreille mais avoir une écoute peu efficace

C'est pourquoi on peut chanter faux avec une bonne oreille car on écoute "mal".
L' oreille n'est pas défectueuse, simplement, les sons qu'elle entend de l'extérieur, ne parviennent pas au cerveau tels qu'ils sont, mais appauvris, manquant d'harmoniques. La personne va donc restituer en chantant, ce que son cerveau a perçu, et non ce que son oreille a entendu. C'est l'écoute qui est défectueuse et non l'oreille: on parle plutôt de distorsion de l'écoute.
 

Comment l'écoute peut-elle être défectueuse ?

Les sons qui parviennent à notre oreille sont constitués d'un son fondamental et d'harmoniques (un autre article parle des harmoniques). Lors de son évolution depuis sa naissance, l'être humain peut être confronté à des chocs, émotionnels ou physiques, qui provoquent des réactions de défense du cerveau. Ces réactions de défense peuvent "fermer l'oreille" à certaines fréquences, certaines harmoniques.

Si la personne s'est fermée aux sons aigus, elle aura du mal à chanter juste, et à monter dans les aigus. Et cela peut aussi avoir des conséquences à d'autres niveaux: fatigue, manque de concentration, par exemple.

Pour améliorer l'écoute, il va falloir faire en sorte que l' oreille donne au cerveau la bonne information, c'est à dire, qu'elle laisse passer toutes les harmoniques.



2. On peut avoir une oreille défectueuse et une écoute efficace

On peut améliorer ce qu'entend une oreille défectueuse en améliorant l'écoute. Comment ?

A l'aide d'un programme d'écoute de musique filtrée: ce programme fait travailler directement les muscles de l'oreille afin d'améliorer l'écoute. On va renforcer la musculature de l'oreille, pour lui permettre de cibler les fréquences plus finement: cela aura comme conséquence de suivre plus facilement les conversations, de se concentrer, et aussi de lire de façon plus fluide, de mieux mémoriser, etc.


Puis, on va travailler sur sa voix, pour solliciter davantage l'oreille que dans la vie de tous les jours, la muscler : la lecture à voix haute assistée du matériel Tomatis, les vocalises, du grave à l'aigu, vont continuer à entraîner l'oreille, et ainsi, maintenir et augmenter les résultats obtenus par le programme d'écoute.

 

En savoir plus sur le programme d'écoute

 

Commenter cet article