Publié par MARIF

Les sessions d'écoute se font en détente: le cerveau intègre l'information, et ré-équilibre l'écoute, pour réduire le stress
Les sessions d'écoute se font en détente: le cerveau intègre l'information, et ré-équilibre l'écoute, pour réduire le stress

Définition du stress selon l'Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail: "Le stress survient lorsqu'il y a déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu'elle a de ses ressources pour y faire face. (...) Il affecte la santé physique, le bien-être et la productivité".


Définition du stress selon De Keyser et Hansez:
"C'est une réponse du travailleur aux exigences qui lui sont imposées par la situation de travail et pour lesquelles il doute de disposer des ressources nécessaires et auxquelles il estime devoir faire face".

De ces 2 définitions, je retiens 2 mots qui caractérisent le stress:

1. Une "perception" de l'individu

2. Un "doute" de l'individu

Nous avons tous vu des personnes qui stressent devant une situation, et d'autres que la même situation n'affecte pas.

Il y a donc la possibilité pour tous, de réduire son stress, en modifiant la perception, en effaçant le doute : voilà la bonne nouvelle!

Comment le travail vocal que je pratique, réduit-il le stress?

1. En modifiant la perception

Le chant apprend à réduire son stress grâce à une meilleure écoute : en effet, la "perception" que l'individu a de telle ou telle situation passe par l'écoute, que ce soit en apprentissage ( on écoute des cours avant de les apprendre), en formation, ou en situation professionnelle.

L'annonce d'un changement de situation privée ou dans l'entreprise se fait toujours à l'oral (ou presque, car même une lettre est "entendue" à l'intérieur de nous ) , nous avons d'abord entendu quelque chose...

Selon notre façon d'entendre les choses, de les percevoir, nous serons stressés ou pas: une personne à qui on annonce la suppression de son poste, peut "entendre" ce message dans sa tête:

- Que vais-je devenir ? = STRESS

Ou bien:

- Je vais profiter de ce temps pour me former à autre chose et ENFIN, changer de métier! = PAS DE STRESS

Nous voyons donc que la perception est différente selon les personnes: cette perception plus ou moins défaitiste, ou angoissée, peut-être transformée, en travaillant sur l'écoute: si je modifie mon écoute, j'entends le message de façon positive, donc je réduis mon stress.

Quand une personne apprend à chanter, et qu'elle se trompe, ou qu'elle chante faux, je vais lui permettre d'entendre dans sa tête ce message :

- Qu'ai-je entendu réellement, comment était ma voix, aigue, grave, forte, faible? et non pas : C'était moche! , ce qui n'est qu'un jugement de valeur et non une information.

Je vais la faire travailler sur sa perception, pour lui apprendre à écouter de façon positive.

2. En effaçant le doute

De la même façon, je vais permettre à la personne, tout d'abord d'exprimer ses doutes, puis d'en faire le tri, ceux qui sont utiles et réalistes, ceux qui ne reposent sur rien, pour ensuite décider, agir, et se servir de la situation pour avancer

Pour arriver à cela, je vais tout d'abord, ré-équilibrer l'écoute de la personne, afin que ses perceptions auditives soient plus justes, et afin de réduire ses doutes.

En savoir plus sur le programme d'écoute en liaison avec le stress